Président du Département de la Gironde, Conseiller départemental du canton Sud Gironde

Jean-Luc GLEYZE
Né le 16 Juin 1962 à Bazas
Marié, père de deux enfants nés en 1994 et 1996.

 


 Enfance, scolarité et études


Jean-Luc GLEYZE a grandi dans une famille de trois enfants, aux côtés de ses parents et de ses deux sœurs aînées. Sa mère était ouvrière dans une scierie, et son père travaillait dans la même entreprise en qualité de transporteur de bois. Il a ainsi vécu son enfance et sa jeunesse dans une petite cité ouvrière de quelques maisons à Captieux.


Scolarisé au sein de l'école publique de Captieux en maternelle et primaire, il intègre ensuite le collège public Ausone de Bazas.
Il obtient le Brevet des Collèges, puis intègre une 2nde C, à prédominance scientifique. Il obtient une orientation en 1ère A2 littéraire, qu'il poursuivra en Terminale.
Il décroche en 1980 un Baccalauréat avec mention AB, avec une option occitan. Au hasard des propositions, il parvient à entrer à Sciences Po Bordeaux.


Il suit une 1ère année à l'Institut d’Études Politiques de Bordeaux, et parallèlement une première année de droit. Il réussit sa 1ère année de Droit et décide d’arrêter Sciences Po. En 1983, parvenu en 2nde année de droit, il prend la décision d’arrêter ses études pour travailler.


Carrière professionnelle


Ayant travaillé durant ses années de secondaire, puis de supérieur, au sein de la Mairie de Captieux (élaboration des quittances d'eau, permis de chasser…), sous la tutelle de Jean SANGO, secrétaire de Mairie et Conseiller général, et Marc LALANNE, Maire de la commune.
Il travaille ainsi à la mairie de Captieux et apprend le métier de fonctionnaire territorial par la base. Dossiers administratifs communaux, RH, budgets, l'apprentissage lui permet de découvrir la totalité des champs de l'activité municipale.


Le décès brutal de Jean SANGO, le 1er janvier 1990, d'une crise cardiaque, l'amène à prendre sa succession comme secrétaire de mairie, et assure ainsi la gestion de l'ensemble des services municipaux : commune, CCAS, régie des eaux et d'assainissement, syndicat intercommunal d'ambulances.
En 1990, il obtient le concours d'attaché territorial.


A l'aube des années 2000, dans le cadre de la constitution des premières communautés de communes, il est le référent technique de la création de la Communauté de Communes Captieux/Grignols, aux côtés des conseillers généraux Marc LALANNE et Yvon LE YONDRE.


Il prendra la direction à mi-temps de la CdC Captieux/Grignols au 1er janvier 2001, en parallèle de son emploi de Directeur Général des Services à la Mairie de Captieux. Il met alors sur les rails l'ensemble des services communautaires issus des communes ou d'associations : enfance et jeunesse, ordures ménagères, voirie, etc...
En septembre 2009, à la suite du changement de maire en 2008, Jean-Luc Gleyze quitte sa fonction de Directeur Général des Services de Captieux et prend la direction du Syndicat Intercommunal à Vocation Unique (SIVU) Petite Enfance de Cenon-Lormont.

Engagement et carrière politiques


En 1990, par respect et fidélité à son mentor Jean SANGO, il adhère au Parti Socialiste, dont il partage les valeurs.

Conseiller général


En 2004, Jean-Luc Gleyze prend la succession de Marc LALANNE comme Conseiller général du Canton de Captieux. Il cesse son activité de directeur de la CdC, et remporte l'élection au 1er tour avec 60,57% des voix, face à six candidats.
Il est élu Conseiller général de la majorité, conduite par le Président Philippe MADRELLE, et devient Président de la commission « Economie », sous la houlette du Vice-président Jean TOUZEAU.


Vice-président du Conseil général de la Gironde


Les élections cantonales de 2008 ne concernent pas le canton de Captieux. Toutefois, le Président du Conseil général, Philippe MADRELLE, lui propose de devenir Vice-président à l’économie et l’agriculture, proposition qu’il accepte.
Il porte alors des politiques publiques stratégiques : schéma départemental des zones d'activités, des énergies renouvelables, mise en place de conférences territoriales avec les acteurs professionnels (viticulture, sylviculture), développement des circuits courts, notamment dans la restauration collective.


Il lance une démarche unique en France autour de la régulation de l'urbanisme commercial : les ODAC33 (Orientations Départementales d'Aménagement Commercial de la Gironde), qui amènent enseignes commerciales et élus locaux à s’entendre localement. Le rapport final sera voté à l'unanimité moins une voix.
En 2010, Alain ROUSSET lui propose d'intégrer sa liste aux Elections Régionales. Il refuse, à la fois par attachement pour son mandat cantonal et en raison de sa divergence avec le Président de la Région concernant le dossier de LGV Bordeaux / Espagne.


En 2011, Jean-Luc Gleyze remporte les élections cantonales sur le canton de Captieux au premier tour, avec 81,24% des voix, face à 4 candidats. Il est reconduit comme Vice-président à l’économie et agriculture, à laquelle le tourisme est rattaché. Il met en place une conférence sur l'oenotourisme, qui entraine la création des Routes du Vin en Graves et Sauternes.

Mandat municipal


Les élections municipales de 2008 entrainent un changement de maire à Captieux.
En mars 2014, pour les élections municipales, Jean-Luc Gleyze prend la tête d’une liste pour conquérir la mairie de Captieux. Sa liste l’emporte sur celle de l’ancien Maire, dès le 1er tour avec 74,59 % des voix.

Élection du Président du Département


Avec la réforme territoriale, les élections départementales de 2015 sont chargées de nouveautés : les cantons sont redessinés, les conseillers départementaux sont élus en binômes. Ainsi, l’ancien canton de Captieux (2 300 habitants) devient le canton Sud-Gironde (39 000 habitants). Jean-Luc Gleyze s’associe pour les élections départementales avec Isabelle DEXPERT, conseillère générale de l’ancien canton de Villandraut, et également Vice-présidente au Conseil général.


Les élections départementales se tiennent les 22 et 29 mars 2015. Sur le canton Sud Gironde, le binôme DEXPERT/GLEYZE l'emporte au second tour avec 60,10% des voix.
Le jeudi 26 mars, avant le 2nd tour, la presse annonce que Jean-Luc GLEYZE succèdera à Philippe MADRELLE si la gauche l'emporte en Gironde.
L’alliance socialiste/écologistes remporte 22 des 33 cantons de la Gironde le 29 mars 2015.


Jean-Luc Gleyze, élu par ses pairs, devient Président du Conseil départemental le 2 avril 2015. Il quitte alors son mandat de Maire de Captieux.


Prises de position


Parmi ses dossiers emblématiques figurent également ceux des grandes infrastructures : mobilisé dans les négociations avec le concessionnaire de l'A65 pour obtenir des retombées sur le territoire, il sera un farouche opposant du projet de LGV Bordeaux-Toulouse / Bordeaux-Espagne, qui impacte fortement son canton.
Son engagement de terrain se traduit ainsi au delà de l'institution départementale elle-même : c'est ainsi qu'il sera Président de la SEM Route des Lasers, vice-président du Pays et du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne. Il s’investit par ailleurs dans des associations capsylvaines est membre actif de la troupe de théâtre du Groupement Laïque, secrétaire de Renouveau et Traditions, et vice-président de l'ESAT de la Haute-Lande.